Pensionnat Sankara

Bienvenue à la ville du Pensionnat Sankara ! Nous sommes une communauté d'hybrides et d'humains. Venez donc avec nous et découvrez notre monde où les Hybrides sont Esclaves, les Maîtres Rois et où les Mafieux vous guettent dans l'ombre.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keisuke Nakamura, me voilà ~ [100 %]

Aller en bas 
AuteurMessage
Keisuke Nakamura

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 20

More about Me
Maître/Hybride : Aucun !
Relations/Ta vie:
Âge: 17 ans

MessageSujet: Keisuke Nakamura, me voilà ~ [100 %]   Dim 21 Avr - 1:42

NAKAMURA - Keisuke



"« C'est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante. »
"







Keisuke Nakamura

|- Age : 19 ans
|- Orientation Sexuelle : Homosexuel
|- Groupe : C'est un étudiant
|- Métier/Classe : Il travaille dans un bar durant le week-end, voulant être comme tous les adolescents
|- Nationalité : Il vient de Malte.

Lapin ♥
|- Age : 15 ans
|- Comment avez vous découvert ce forum ? : Je l'ai créé avec Zakuro ♥
|- Comment le trouvez-vous ? : Bah je l'aime quoi ♥
|- Votre activité sur dix : 07/10
|- Code :
Spoiler:
 
|- Un petit mot ? : Oui, poireau.



"Private Property !" - Physique

Etant jeune, on m'a souvent complimenté sur mon sourire. D'après les gens de la cour, mon sourire était si éclatant qu'il pouvait éclairer toute une pièce. Était-ce juste des paroles en l'air ? Ou la réalité ? Je n'en sais strictement rien. Mon père m'avait fait suivre un entraînement intensif, je suis donc assez fort et rapide sans être vraiment... disons barraqué. On le disait fort et puissant. On me disait beau et intelligent. Ces adjectif ne lui plaisait pas, il s'empressait d'ailleurs souvent de faire taire les personnes qui parlaient de moi de cette manière.
J'ai les même cheveux que ma mère, des cheveux roux. Au départ on m'avait demandé de les teindre, pour ne pas être traité de démon par certains membres de l'église mais finalement je pus garder ma couleur d'origine. Je porte les cheveux courts, car c'est, à mon avis, bien plus pratique.
Mes yeux sont rouges, aucun autre membre de la famille royale ne les avait eu ainsi avant moi, j'ai donc été un peu mis à l'écart à cause de cette différence. Après tout... Qui dit rouge dit démon... sang... Mais fort heureusement, les gens se préoccupaient plus de se rapprocher de moi que de mon apparence.

Sinon je suis plutôt de taille moyenne, dans les... 1m70. J'ai des cuisses fermes, en raison de tout le sport qu'on m'a habitué à faire étant jeune. Mes dents sont en excellent état, je soigne beaucoup ma présentation, c'est important pour un prince... Oh, c'est vrai, je suis sensé rester discret. Mon style vestimentaire est donc assez simple.
J'affectionne particulièrement les chemises et les jeans, c'est tellement plus pratique que les habits princiers, avec des épaulettes et des décorations dorées...


"This is my Mind" - Caractère

Tout d'abord, pour me comprendre réellement il faut connaître ma... disons véritable identité. Très chers, je suis Alexander de Malte. Prince du pays de Malte. Je suis donc né avec une cuillère en or et sertie de diamants dans la bouche.
Cela ne fait pas de moi un snobinard prétentieux pour autant ! Je suis juste... extrêmement poli, dès ma petite enfance on m'a appris les bonnes manières, à être poli, respectueux, à ne jamais mentir et à être toujours gentil et calme.
D'ailleurs je le suis, m'énerver est vraiment difficile car... Il faut vraiment être particulièrement agaçant et désagréable pour que je sorte de mes gongs.

J'aime particulièrement voir les gens sourire. D'ailleurs je fais tout pour ça. Je suis capable de me plier en quatre pour qu'une personne triste devienne heureuse, quitte à en payer les conséquences. Je ne me plains jamais, je préfère me concentrer sur comment aider les autres à régler leurs problèmes et à les rendre heureux.
Je me considère comme quelqu'un de très sociable et d'honnête bien qu'il arrive que je ne dise pas la vérité aux gens pour ne pas les blesser.
On peux dire que je suis assez soumis. J'accepte tout, ou presque, ce que les autres veulent que je fasse si ça peux les rendre heureux. Cela m'a d'ailleurs posé un bon nombre de problèmes par le passé.
J'aime beaucoup manier les armes blanches tels que les sabres, les épées ou même les fleurets. Par contre il y a une chose que je sais manier mais que je n'aime pas, les armes à feu. C'est salissant, bruyant, brutal.
A part ça, on m'a souvent dit que j'étais créatif, maladroit -ça les gens ne le disaient pas, mais je le remarquais tout seul, être capable de faire tomber 30 assiettes juste en prenant un verre relève tout de même du miracle non ?-,
Je suis quelqu'un qui est souvent perdu dans ses pensées, un jeune homme lunatique...

Pour finir, il existe une chose qui me fais particulièrement peur. Moquez-vous si vous le désirez mais je n'y peux rien. J'ai la phobie du sang. Si je me coupe le doigt et que du sang perle je me mettrais à pleurer ou à crier. Et si une personne se blesse vraiment et que du sang sort de ses plaies je suis capable de m'évanouir.


"I was what I was" - Histoire


Je suis né en prince, héritier d'un trône. Suis-je un simple symbole ou un vrai souverain ?

-C'est un fils !
Ces trois mots avaient agités la cour. Mon père s'était levé de son siège et s'était approché de moi avant de me prendre dans ses bras et de me regarder. D'après ce que l'on m'a raconté par la suite, ses yeux brillaient d'admiration. Effectivement, deux filles étaient nées avant moi, ce qui, bien évidemment, le désespérait à un plus haut point. Bien sûr il y avait aussi mon grand frère, mais mon père préférais avoir deux héritiers. Au cas où...
Moi je me rappelle d'avoir ouvert les yeux et d'avoir vu un homme au visage cruel ma regarder comme si j'étais une friandise. Je me souviens aussi de son rire, un rire sinistre, lorsqu'il est sorti de la salle. Puis je me suis endormi.

Toute ma petite enfance j'ai été traité avec douceur, tendresse et délicatesse, comme un oisillon qu'on choirait, qu'on apprivoiserait dès la petite enfance pour mieux la maîtriser une fois adulte.
On me disait souvent que je devais ressembler à mon grand frère, On nous comparait aussi souvent, du fait de notre obéissance, de notre calme et de notre patience, ce qui était étonnant pour des enfants.
J'ai toujours été assez obéissant, lorsqu'on me disait qu'il ne faut pas toucher, je ne touchais pas, quand on me demandais de manger, je mangeais, on me disait de me taire, je ne faisais aucun bruit. Un vrai petit ange.
Toute mon enfance aurait pu se passer ainsi, mais le destin en décida autrement. Il décida de m'arracher à ma vie calme, monotone et luxuriante. Il décida de me balancer la réalité à la figure.

Je m'en rappelle parfaitement. C'était le vingt-trois Juin. J'avais dix ans à cette époque, et je jouais dans le jardin. Comme de coutume, j'étais accompagné de trois gardes en uniforme. Je riais et courait, jouant à les semer. Car oui, malgré ma nature calme et lunatique, il y avait des moments où je me comportais comme un enfant normal.
Grâce à ma petite taille j'arrivais à passer sous les buissons et à me cacher. Le soleil était haut dans le ciel, il devait donc être environ 13 heures.
J'entendis un bruit sourd derrière moi alors que je marchais dans une allée. Je me retournais et vis un de mes gardes effondré au sol, je courus vers lui en me demandant ce qui lui était arrivé. Je m'agenouillais devant lui et remarquais du sang couler de sa tête. J'entendis un autre bruit sourd, puis un troisième, un quatrième et, quand le cinquième bruit se fit entendre je me retournais. Face à moi je vis un tableau qui me traumatisa. Mes quatre autres gardes baignaient dans leur sang. Je m'apprêtais à hurler quand je sentis une main gantée se plaquer sur mes lèvres. Je me figeais et commençais à me débattre quand l'inconnu approcha ses lèvres de mon oreille, je pouvais sentir son souffle contre mon oreille. J'avais peur... Les larmes commencèrent à affluer. Soudain l'homme, car c'en était-un, parla et mon sang se glaça.

-Voyons petit frère... Ne pleure pas... Ce n'est que moi.. Vincent.

Je me tournais vers lui et reconnu mon grand frère. Mon modèle. Il me souriait, mais ce sourire ne me faisait plus chaud au coeur comme avant. Il me terrifiait. Voyant que j'allais crier, il pressa ses lèvres contre les miennes pour me faire taire. Je sentis mes forces diminuer, comme si il me les prenait toutes... J'étais tétanisé et, lorsqu'il retira ses lèvres des miennes, son sourire m'horrifia. Il passa sa langue sur ses lèvres puis se pencha à mon oreille et murmura :

-N'en parles à personne Alexander... Je te le ferais regretter.

J'hochais lentement la tête pour lui montrer que j'avais bien compris et me retenais difficilement d'éclater en sanglot. Les gardes attitrés à mon père, le roi, arrivèrent quelques minutes après. Vincent avait déposé entre temps le cadavre d'un des hybrides travaillant pour lui au milieu des cadavres. Moi je pleurais, je pleurais toutes les larmes de mon corps. Je n'osais pas regarder mon frère dans les yeux, j'avais trop peur... Les gardes s'approchèrent de mon frère et lui demandèrent ce qu'il s'était passé. Il leur répondit que son hybride était devenu fou, qu'il avait voulu attaquer Alexander mais que ses gardes l'avaient défendu. A la fin de son récit, Vincent dit que c'était lui qui avait tué l'hybride rebelle. L'enfant que j'étais à l'époque aurait voulu crier que c'était faux et que son frère les avait tous lâchement assassiné mais les mots ne sortaient pas de ma bouche.
Mon père s'approcha de moi et releva mon visage avant de me dire froidement de me calmer et qu'un souverain ne pleure pas. Qu'il se bat. Il tapota l'épaule de mon grand frère en lui disant qu'il était fier de lui et Vincent sourit, alors qu'une flèche transperça mon coeur de part en part, je m'enfuit en courant et j'allais m'enfermer dans ma chambre.

Le soir venu, alors que j'étais resté toute la journée enfermé dans ma chambre, j'entendis ma porte s'ouvrir. Je me tournais, les yeux rougis par les larmes.

-J'ai dit que je ne voulais voir pers...
-Même pas moi petit frère ? Tu me brises le coeur tu sais... Moi qui venait voir comment tu te portais...

Il s'approcha de moi et je reculais, j'avais peur de lui. Soudainement il m'attrapa le bras et je criais, il recommença et déposa ses lèvres sur les miennes pour me faire taire. Je pleurais, me débattais. Je le regardais un instant dans les yeux et y vit de la fureur. Il me jeta violemment au sol en me criant de me la fermer. Un des hybrides qui était chargé de ma sécurité entra rapidement dans ma chambre et se jeta sur mon agresseur. Malheureusement pour lui, mon frère était très bien entraîné et il pris rapidement le dessus. Il commença à rouer de coups l'hybride lion qui n'arrivait pas à se défendre. Mon sang ne fit qu'un tour. Brusquement je bondis et poussait mon frère loin de l'hybride. D'un geste précis, j'attrapais le poignard à la ceinture de ce dernier. Je m'approchais alors de Vincent qui s'était relevé entre temps. Il me regardais avec une lueur d'amusement dans les yeux. Je m'apprêtais à me jeter sur lui quand mon père fit irruption. L'hybride et moi même lui contèrent les événements et mon frère fut banni.

J'ai passé le reste de mon adolescence au château, nous n'avons plus jamais reparlé de ce qui s'était passé avec Vincent. Et je n'ai jamais dit à personne qu'il m'avait embrassé. Je continuais à sourire et, un jour, j'annonçais à mon père que je voulais voir ailleurs. Il refusa au départ puis, nous avons commencé à recevoir des lettres de menaces provenant de mon frère... Mon père accepta finalement de m'envoyer étudier à l'étranger. Au pensionnat Sankara. Et... Me voilà. Sous le pseudonyme de Keisuke Nakamura.


© Never-Utopia

_________________


Dernière édition par Keisuke Nakamura le Sam 24 Aoû - 23:27, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakuro Shimizu
Admin
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 22
Localisation : Dans ton panta-bref. xD

More about Me
Maître/Hybride :
Relations/Ta vie:
Âge: ♂/21 ans

MessageSujet: Re: Keisuke Nakamura, me voilà ~ [100 %]   Lun 22 Avr - 9:44

**
Ma chewwwiiiee.
Bref, je m'essuie la bouche et te souhaite la Bienvenue, même si je me sens bête de le faire, vu que tu as crée le forum avec moi. xD
Bonne chance pour la fin de ta fiche !

P.S : Eiichiro ne m'a toujours pas répondu, sur A, mais dés qu'il le fait, je te rend ta fiche de près', histoire que tu vérifie que tu n'as rien oubliée sur ce fow. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-sankara.forumactif.org
Keisuke Nakamura

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 20

More about Me
Maître/Hybride : Aucun !
Relations/Ta vie:
Âge: 17 ans

MessageSujet: Re: Keisuke Nakamura, me voilà ~ [100 %]   Lun 22 Avr - 19:37

Merci ma chérie ♥ o/
Ouais bah bienvenue à moi même sur mon forum °^° Je te l'ai souhaité aussi après tout xD

Ps: Pour A., je pense que je n'ai rien oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keisuke Nakamura, me voilà ~ [100 %]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keisuke Nakamura, me voilà ~ [100 %]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh ! Les voilà ...
» louis chedid voilà pourquoi
» [Fiche d'île] Nakamura
» Kira Nakamura [Pouffy]
» Taiki Nakamura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Sankara :: Hors rps :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: